Rosanne Philippens & Julien Quentin

Rosanne Philippens, violon
Julien Quentin, piano

Dim. 11 juin | 18:00

Présentiel indisponible

Face-to-face ticket

Unlimited virtual access 15 € / month

Rosanne Philippens & Julien Quentin

Program

Biography

Rosanne Philippens, née à Amsterdam en 1986, commence à jouer du violon à l’âge de trois ans. Aux côtés d’une mère pianiste, une sœur violoniste jazz et un père grand fan de musique classique, elle baigne dans la musique dès son plus jeune âge.
Aujourd’hui, Rosanne se produit en soliste dans le monde entier avec des orchestres renommés. Elle a à présent échangé le violon 1/16 sur lequel elle jouait à l’âge de trois ans pour un Stradivarius de 1727 surnommé « barrere ». Ce violon est mis à sa disposition par la fondation Elise Mathilde Fonds.
Comme soliste, Rosanne voyage dans le monde entier. Son agenda comprend pour la saison prochaine des tournées et des concerts entre autres avec l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre de chambre du Concertgebouw, l’Orchestre symphonique de Vancouver, l’Orchestre de la Résidence, la West-Deutsche Kammerphilharmonie, l’Orchestre de St Gallen et l’Orchestre Philharmonique des Pays-Bas.
Rosanne combine volontiers ces grands concerts avec ses propres projets plus intimistes. Elle possède par exemple sa propre série de concert à Amsterdam, intitulée The Amsterdam Salon, où elle fait connaître la musique classique à un nouveau public – projet auquel elle tient beaucoup. Dans un lieu inhabituel, la brasserie Oedipus, l’atmosphère d’un salon est recréée. Avec ses musiciens favoris, Rosanne y présente et commente largement les programmes qu’elle concocte.
Rosanne voyage durant toute l’année, rayonne à partir de Berlin où elle a élu domicile, et se produit également dans des festivals de musique de chambre dans des pays comme la Suède, la Suisse, l’Allemagne et Israël, afin de jouer avec des collègues renommés tels que Nicolas Altstaedt, Guy Braunstein, Vilde Frang, Andreas Ottensamer, Lawrence Power, etc.
Fin septembre 2017, son quatrième disque compact paraît chez Channel Classics, avec des œuvres du compositeur russe Serge Prokofiev. Il succède à Dedications (2016) - un album qui fait entendre, en partant d’Ysaÿe, des œuvres que des compositeurs comme Fauré, Kreisler et Saint-Saëns se sont dédiés mutuellement - et Myth (2015), un disque consacré au compositeur polonais Szymanowski. Le premier CD qu’elle grave pour ce label, Rhapsody, comprend des œuvres de Bartók et Ravel fortement influencées par la musique populaire.
De 11 ans à 18 ans, Rosanne est dans la classe Jeune Talent de Coosje Wijzenbeek. Cette dernière permet à ses élèves de se produire en public dès leur plus jeune âge et les fait jouer entre eux. Rosanne développe ainsi très tôt son goût pour la musique de chambre. Elle effectue ensuite un cursus de bachelor auprès de Vera Beths avec laquelle elle étudie une grande partie du répertoire des concertos pour violon. Durant cette période, elle travaille également avec Anner Bijlsma qui lui donne des cours inoubliables sur la musique de Bach. Elle obtient son master à la Hanns Eisler Akademie de Berlin auprès d’Ulf Wallin. Rosanne clôt ces deux cursus cum laude.

JULIEN QUENTIN
Pianiste français, Julien Quentin est reconnu comme étant un musicien sensible aux multiples talents, faisant preuve d’une grande maturité. Sa remarquable profondeur musicale, sa sonorité à la fois claire et distincte ainsi qu’une technique sans faille, font de lui un artiste demandé en tant que soliste et chambriste. Il a fait ses débuts avec succès à Paris (Salle Cortot), au Conservatoire de Genève et à Bargemusic à New York. Il s’est produit en soliste avec des orchestres tels que les orchestres philharmoniques de Wroclaw, de Córdoba et du Qatar sous la direction de chefs comme Tommaso Placidi, Paul Biss et Han-Na Chang. Invité de nombreux festivals internationaux, il se produit en Europe à Verbier, Lucerne, Gstaad, Montreux, Zermatt, Dresde, Braunschweig, Schwetzingen, Ludwigsburg, Mecklenburg-Vorpommern, Beethovenfest Bonn, Radio France Montpellier et Saint Denis.
Interprète régulier en Amérique du Nord, il est apparu aux Festivals de Ravinia, La Jolla et Mostly Mozart aux Etats-Unis. Il a aussi donné des concerts radio et télédiffusés au Canada, aux Etats- Unis, au Japon et dans de nombreux pays d’Europe.
Julien Quentin participe volontiers à des concerts de musique de chambre. A ce titre, il collabore avec des artistes comme Nicolas Altstaedt, Emanuel Ax, Lisa Batiashvili, Joshua Bell, Gautier Capuçon, Martin Fröst, Sol Gabetta, David Garrett, Nelson Goerner, Ilya Gringolts, Gary Hoffman, Lawrence Power, Dmitry Sitkovetsky, Sayaka Shoji, Kirill Troussov et István Várdai. Ses tournées internationales l’ont conduit aux Etats-Unis, en Australie, au Japon, au Moyen-Orient, à travers l’Europe, et il est apparu au Concertgebouw d’Amsterdam, Wigmore Hall de Londres, au Louvre et au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, au Festspielhaus de Baden-Baden, à la Philharmonie de Berlin, au Gewandhaus de Leipzig, au Konzerthaus de Vienne, au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, à Avery Fisher, Alice Tully et Carnegie Hall à New York. Il a déjà enregistré pour EMI, Channel Classics, Sony RCA, Hungaroton et Decca. Il s’est également produit au clavecin, aux côtés de Sarah Chang et du Verbier Festival Chamber Orchestra, ainsi que Thomas Quasthoff sous la direction de Leonidas Kavakos.
Né a Paris, Julien Quentin a débuté ses études au Conservatoire de Genève avec Alexis Golovine. En 2002, il obtint le diplôme d’artiste auprès d’Emile Naoumoff à Bloomington (USA). Il enseigna pendant une année à l’Université de l’Indiana en tant que professeur assistant et reçut le Presser Award. En 2003, il devint diplômé de la Juilliard School de New York, après avoir étudié avec György Sándor. Il a également travaillé avec Paul Badura- Skoda, Nikita Magaloff, György Sebök et Earl Wild.
Julien Quentin réside à Berlin. Avec ‘Musica Litoralis’ au Piano Salon Christophori, il a mis sur pied une série de concerts à succès dans l'esprit des salons des années folles. Avec des artistes peintres, il explore de nouveaux horizons artistiques par le rapprochement de formes artistiques diverses. Il poursuit également son intérêt pour d’autres genres musicaux au travers sa collaboration avec les pianistes Kelvin Sholar, Kaan Bulak et Francesco Tristano, ou les producteurs Adrien de Maublanc et Cesar Merveille dans des projets allant de l’improvisation à la production de musique électronique, notamment au sein de leurs groupes Midiminuit & Les Coeurs Brisés.